Deprecated: Cannot use "parent" when current class scope has no parent in /home/ingenseu/public_html/administrator/components/com_fields/helpers/fields.php on line 608

 

INaugrées à Reims en 2015, les Nocturnes de poésie contemporaines prolongent sur scène le projet d'une Anthologie Sonore de Poésie Contemporaine dont les premiers enregistrements ont été publiés dans la revue TRANSISTOR #2012.

 

 

mettre. de Marie-louise Chapelle (éditions du Théâtre typographique)
par Sœurh Salamandre et Léo Matthieu au violon

 

 

 

Une voix, un musicien, réunis autour du texte d'un poète (ou d'un traducteur) vivant.

  

 

Dans ce cadre très simplement défini, INgens poursuit depuis 5 ans la mise en chair des merveilleuses pages de la poésie contemporaine. Les Nocturnes investissent le soir d'une population curieuse et gourmette de paroles, de visions et de textures sonores pour dresser un instant d'atmosphère dédié à la sensualité des oreilles et des songes qui les emportent.

 

 

Comme au travers de nos soirées Pilotes ou des ateliers du Laboratoire TRANSISTOR, notre objectif avec les Nocturnes demeure de faire découvrir des œuvres, des démarches inventives, des productions qui transmutent nos perspectives et qui soient guides de nos sensibilités vers de nouveaux aperçus de monde.

 

Septembre 2016, Les Oreilles du collectif Micr0lab (à la console bruitiste), Narciso Aksayam (lecteur), Le Callifragmenteur (Revue DéZopilant), Léo Matthieu (violons), Gregory Bartlebooth (éditions CYNTHIA3000), RV Berthe (Alien-drums)

 

Plus particulièrement, ce sont des éditeurs, des librairies, des lieux de diffusions indépendants que nous nous attachons à faire découvrir, en picorant dans les catalogues improbables, dans les collections discrètes, et en invitant les contemporains à déguster par petites touches, par petites bouchées, les expériences qui couvent au cœur du vivier de notre population langagière.

 

 

Programme des Nocturnes du 20 septembre 2014 et du 19 septembre 2015 :

Passages extraits de :

DEGUY - À ce qui n'en finit pas - Seuil   

BUTOR - Collation - Seghers   

PITTOLO - Schrek - Editions de l'Attente  

PIRSKURSKI - Mes Estimés Salués - Clou dans le fer

PARANT - Arrivé de nulle part, venu d'ailleurs - Corti    

BONNEFOY - Dans le leurre du seuil - Mercure de France 

BEECKMANN - Je regarde les chairs dans les vitrines - Editions des deux corps 

SUEL - - contemporains favoris (D. Moulinier) 

PENNEQUIN - Écrans - Voix éditions 

BECK - Dernière mode familiale - "Monsieur de sérieux" - Flammarion 

CHAPELLE - mettre. - Théâtre typographique 

ROUBAUD - La Dissolution & Traduire, journal - La Diférence

JOUET - Navet, linge, oeil-de-vieux - P.O.L.

FOURCADE - Son blanc du Un - P.O.L.

SEKIGUSHI - Comme - P.O.L.

DAIVE - Décimale Blanche - mercure de France

MATTHIEU MESSAGIER - La Dernière Écriture du simplicié - Le castor Astral

HALEUX & BRUN-PICARD - Étants donnés - Cynthia 3000

textes paru dans la revue Dézopilant n°19

 

- - 

 

 Crédits :

Vidéo : crakosm.org

Graphisme : INgens - Alex-16

Photos : Raynald Najosky