Pour l'œuvre que nous avons tenté de mener ce samedi 28 novembre,

nos moyens étaient bien maigres et nos espoirs bien élevés.

Nombreux sont ceux qui jusqu'à la dernière minute nous ont rejoints pour nous apporter leur aide

et permettre à cette soirée d'être ce qu'elle fut.

 

Merci avant tout à Claire, de service à l'accueil de la Maison Saint Sixte ce jour-là, qui a eu la patience de fermer bien tard le bâtiment et qui a supporté jusqu'au bout nos maladresses et nos lenteurs pour évacuer les lieux et ranger notre grand déballage.

Merci à AwaElisaAliceElia et Élodie de l'association Coexister, qui nous ont donné une aide incomparable, avec zèle et patience ; sans elles, la soirée n'aurait pu se déployer comme elles sont parvenues à faire sous nos yeux.

Merci à Jazz Us pour cette caméra qui a permis de visualiser en direct le minutieux travail de Victor Lejeune à la gravure. Même si rien n'aurait été possible sans Léo Matthieu, qui, outre ses talents de violonistes (The Pirate Bay, ...) a su toute la soirée lutter avec rigueur et ténacité contre le mode démo publicitaire de la caméra qui avait un déclenchement cyclique ; mais merci aussi à sa maman, qui s'est séparée pour quelques heures de son vidéo-projecteur à connectique HDMI.

Merci à Didier Ducrocq et à Véronique Durazzo Tordjeman, des 2 ateliers, pour avoir mis à notre disposition deux projecteurs par l'entremise de l'amitié de Jean-Jacques Frémeaux.

Merci à Marie-Christine Bourven, de l'atelier Recto Verso, qui nous a prêté son vidéo projecteur, et qui nous a soutenus massivement pour que nous ayons plus de 10 œuvres à proposer à la vente lorsque nous commencions à peine notre démarche.

Merci aux média, L'Union (Françoise Lapeyre-Jaquet), Radio jeune Reims, Radio Primitive, France Bleu Champagne-Ardenne, l'Hebdo du vendredi, Reims Attractive, la Galerie de la culture, pour la diffusion qu'ils ont pu donner à notre évènement et pour sa promotion auprès des Rémois.

Merci à Nathalie Azam pour avoir in extremis rejoint notre organisation, pour proposer ses lectures de Jean Sénac, et pour avoir apporter la danse et la lumière à notre soirée.

Merci à Ketty Ortega et à Da Datchat "Culbutok" pour leurs lectures de Yahia Belsaskri, de Naïri Nahapétian, et de tous les auteurs du Festival Interbibly 2015 ("Les écrivains de l'Exil") et des ateliers d'écriture qui s'y sont impliqués, et qui ont tous été passés à la moulinette de la revue DéZopilant.

Merci aux membres de Peter's Pans pour la délicieuse et luxuriante musique qui a égayé notre soirée, même s'ils auraient pu laisser des bières, les bougres... 

Merci à Marie-Odile pour les rencontres qu'elle a permises et accompagnées en toute discrétion, avec la préfecture, la Croix-Rouge, auprès des associations Coexister et Habitat et humanisme.

Merci à Maud Courtehoux pour la Nounou, la trésorerie, la réception et l'entabulation des œuvres pour la Maison des Vente Châtivesle

Merci à la Grande Mosquée de Reims pour son accueil, sa présence et les liens qu'elle a permis de tisser avec le Comité d'aide humanitaire au peuple syrien.

Merci aux artistes Raynald Najovsky - Rsky, Françoise LaportaMarie Berthe BressontCatherine StevenotEmmanuelle LemaireCéline PrunasGladys BourdonLionel Richerand, Marcelino TRUONGHalima Hammal H&B, Marie-Claude PietteVictor LejeuneJean-Christophe HanchéJean-Marie DelabarreClaudette Chassin MeurisseAndrée Schatz, Sophie Drouot, les masseurs de Peau-ScriptumCsilFrançois SchmidtMarianne DewelleSandrine KramNicolas AndréPole KaMarie-Christine BourvenDidier "Le Callifragmenteur" Philipotteaux, &  Raynald Najovsky - Rsky pour les œuvres qu'ils ont dédiés aux migrants, pour le risque qu'ils ont pris à se voir mis aux enchères et pour le rayonnement qu'ils ont donné à notre évènement sur leurs réseaux.

Merci aux collectifs et associations, pour l'accueil qu'ils ont fait à notre démarche, pour les témoignages qu'ils ont donnés lors de la soirée et pour l'action qu'il mène auprès des famille et des enfants en exil : L'association Jamais seul, le collectif "La Maison de Pierre", le Comité d'aide humanitaire au peuple syrienle Réseau Éducation sqns frontière & Welcome-Reims.

Merci enfin à Matthieu Saint Guilhem et à tout le personnel de la Maison Saint Sixte : sans la mise à disposition de ce lieu, fut-ce au beau milieu d'un Salon de littérature jeunesse, jamais nous n'aurions pu réunir toutes ces énergies pour un tel évènement.

Merci à l'association Coexister et à Romane Butin, pour l'engagement qu'elle a offert pour nous soutenir dans le montage de cette soirée, en nouant des contacts, en nous rejoignant pour prendre la parole à Radio Jeune Reims.

Merci bien sûr à Alban Gillet et Pauline Hyme, de la Maison des Vente Châtivesle, pour la performance qu'ils ont donnée et pour tout le travail en amont qu'ils ont accompli à nos côtés